Baba Ghannouj Moutabal purée d’aubergine au sésame (mezze Libanais)

Baba Ghannouj Moutabal purée d’aubergine au sésame (mezze Libanais)

le Baba Ghannouj – Un mezze à la purée d’aubergine et à la crème de sésame très facile.

voilà une délicieuse entrée très simple et facile à faire aux aubergines et à la crème de sésame ou tahiné, et relevé d’ail et d’huile d’olive, un mezze qui fait parti du patrimoine culinaire Libanais et des pays alentours, servit en entrée froide.

 

 

Lorsque je me suis rendue au Liban cet été, pour un tournage pour Top Chef sur MBC one, où j’ai été sollicitée comme juré, j’avais déjà été juré Top chef toujours pour MBC Arabic et le tournage s’ était déroulé sur Dubaï l’an dernier. Je reviendrais plus tard sur les coulisses du tournage de cette fabuleuse expérience. La première des choses qui m’a frappé à Beyrouth fut l’accueil extrêmement chaleureux de la population Libanaise, et le courage qu’ il a fallut pour surmonter tous les dégâts des guerres subies, dans ce pays chargé d’histoire. Les premières traces de peuplement du Liban remontent à entre 7 000 et 5 000 ans av. J.-C. Ce territoire, décrit dans la Bible comme « la terre du lait et du miel», je reviendrais sur la ville de Byblos connu comme étant le plus vieux  village du Monde ou Tripoli.

Une merveille d’architecture Byzantine, de vestiges Romains, ou Ottomanes , Ommeyades, où l’on parle plus en Arabe qui est la langue officielle ou en Anglais, du reste lorsque vous devez acheter quelque chose 2 choix vous sont proposés, soit de payer en monnaie locale qui est la livre Libanaise ou en dollars US, mais beaucoup parlent le Français. pays maritimes mais aussi montagneux, ou le cèdre est l’emblème nationale, et ses vins ou huile d’olive réputés, ainsi que son eau de fleur d’oranger juste sublissime, la meilleure à mon goût.

 

Là ou je posais mes yeux je trouvais les stigmates des balles, bombes ou roquettes, et paradoxalement une dynamique pour la reconstruction des bâtiments, et la capacité des Libanais à aller de l’avant. J’ai pris une claque en pleine figure, car intérieurement je me disais, comment ce tout petit pays, pas plus long de 200 km et large de 50 entouré au nord, est, sud  par des conflits religieux et politiques, qu’à à peine 50 km de mois des bombes tombaient, j’en avais froid dans le dos et le Liban arrivait à laisser le tout derrière et regardait devant avec la méditerranée comme paysage plus engageant et plein d’espoir.

 

 

 

J’ y ai trouvé une co-existence des religions, une tolérance incroyable, une église à côté d’ une mosquée, un panneau pour un prétendant à une élection habillé en ayatollah et à côté un grand panneau publicitaire vantant les mérites d’une marque de lingerie avec des mannequins en petite tenue et en maillots de bains. J’ai eu une belle leçon de vie dans ce pays de contrastes. Là ou se trouvait du négatif, à proximité le positif prenait le dessus. Beaucoup de gens devraient prendre exemple sur le savoir vivre et le savoir être à la Libanaise.

 

 

 

Ce qui m’avait frappé aussi c’est l’art de rue ou Street art, que l’on retrouve un peu partout, des murs ou au lieu d ‘y voir des traces de guerres on y observes des traces d’art éphémère.

 

 

 

Je pense que je dois avoir du sang Libanais dans mes veines, tellement je me sentais bien, allez savoir ma grand-mère paternelle et mon grand-père maternel étaient d’origine Turques. ( Pour info les photos sont les miennes et ne sont pas tirées d’une banque d’image, donc ne sont pas libre de droits).

 

 

 

Bon revenons à notre mezze, une amie sachant que je venais pour la semaine avait profité de ma venue pour m’emmener dîner et me faire découvrir les charmes de cette divine cuisine, très saine. Je connaissais déjà la cuisine Libanaise car je me rends souvent dans des restaurants libanais pour y déjeuner, donc mon amie me dit Samia as tu faim ? avec son accent qui remonte vers le haut à chaque fin de phrase, je lui répond pas trop, le soir je dîne peu, je luis laissât le choix des plat, et là !!!! arrive un ballet de serveur avec plus d’une dizaine d’assiettes de mets de toutes sortes, et de différents pains, heureusement que je lui avais dit que je n’avais pas faim ! Elle me répondit avec son adorable accent, oh mais ce n’est rien du tout en roulant les rrrr, je n’ai commandé que des mezze, et je me mis à piocher avec un pain délicieux dont j’ai pu récupéré la recette fait de thym.

On peut faire un repas de mezze, ce sont une multitude de petits en-cas, des brochettes marinées, du taboulé,  des falafels ou des kibbeh, les boreks , les feuilles de vignes farcie,  lahmeh rass asfour (un délicieux émincé de boeuf au jus de cerises), des salades fattouche, des olives marinées , des petits bols de sauces ou pâte salée à tartiner, pâte de feta, de tzatziki, de houmous ou hommos et pleins d’autres encore.

Un repas de mezze c’est une table riche en couleur, en textures, composées de plat typiquement Libanais ou des pays limitrophes, ce n’est pas seulement une façon de se nourrir, c’est une expérience culinaire, une cuisine saine, parfumée et savoureuse, il n’y a pas de règles quand on dîne un repas de mezze, on prend du pain et on pioche un peu partout, chacun est libre de faire comme il veut, en résumé c’est simplement profiter des plaisirs de la vie. Mais entre ce que j’ai pu goûter à Paris ou à Londres, et goûter les mezze au Liban, il n’y a pas photo, la saveur est différente, c’est encore plus fin.

Voilà c’était mon petit billet d’humeur, et de gratitude envers ce petit pays mais grand par le coeur,  et ses habitants qui m’ont si gentiment ouvert les bras, Merci Angélie, Sanaa, Maroun, et merci Robert mon ami de tant d’années, pardon Amal de n’avoir pu te voir mais je reviendrais.

Maintenant on passe avec un premier mezze, bien connu Le fameux Baba Ghannouj (il faut prononcer le gha en ra, un son assez guttural). Ce plat est composé d’aubergines grillées au four, dont on a récupéré la chair (une purée d’aubergine ou caviar d’aubergines) relevé avec de l’ail pilé au mortier,  et du tahiné (crème de sésame) vous trouvez la crème de sésame dans toutes les épiceries orientales ou turques, et aussi au supermarché,  des yaourts nature, de l’huile d’olive.

C’est une entrée simple que vous pourrez proposer avec des brochettes de viandes ou de poulet mariné, ou sur des tartines de pain en apéritif. Le cuisinier m’a expliqué que pour le Baba Ghanoush il fallait mieux griller les aubergines car ça leur donne un goût fumé, lui les pique et les enveloppe dans du papier aluminium, perso je ne fais pas ça car je connais les conséquences néfastes des particules d’aluminium et de leurs transfert durant la cuisson, surtout lorsquu’ il est en contact avec le sel ou un aliment acide comme le citron ou la tomate, (j’ai encore le temps pour la maladie d’ Alzheimer), donc j’ai opté pour un papier sulfurisé puis ensuite j’ai recouvert de papier alu, et le goût était intact.

Allez on passe à la recette du Baba Ghanoush 

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 kg d’aubergines
  • 3 cuillères à soupe de tahiné ou crème de sésame
  • 2 yaourt nature
  • 2 citrons jaunes
  • 5 gousses d’ail
  • 43 cuillères à soupe d’huile d’olive de très bonne qualité
  • 1 cuillère à café de sel
  • Poivre en quantité suffisante
  • 1 grenade (facultatif)

Méthode de préparation

  1. Piquer les aubergines avec une aiguille à brider ou juste la pointe d’un couteau
  2. Les envelopper du papier de cuisson ou papier sulfurisé en serrant bien puis avec du papier aluminium
  3. Cuire au four à 180°C pendant 20 à 25 mn
  4. Après cuisson, récupérer la chair des aubergines et ajoutez un des jus de citron et mettez là à égoutter pour avoir le moins de jus possible
  5. Piler l’ail au mortier, ajouter y le sel, le poivre, la crème de sésame ou tahiné, le jus du citron
  6. Mélanger bien avec le pilon
  7. Dans un saladier, prendre la chair des aubergines et écraser là avec une fourchette (pas de mixer sinon elle va s’oxyder)
  8. Transvaser le contenu du mortier dans le saladier et ajouter les yaourts nature
  9. Bien mélanger le tout pour avoir une consistance bien crémeuse
  10. Rectifier l’assaisonnement de sel et poivre si besoin
  11. Dresser dans une assiette creuse et arroser avec  l’huile d’olive
  12. Vous pouvez ajouter de la grenade pour contrebalancer la douceur et l’acidité

Bon appétit

 

 

 

Summary
recipe image
Recipe Name
Baba Ghannouj Moutabal purée d'aubergine au sésame (mezze Libanais)
Author Name
Published On
Preparation Time
Cook Time
Total Time
Average Rating
51star1star1star1star1star Based on 2 Review(s)
Print Friendly, PDF & Email


2 thoughts on “Baba Ghannouj Moutabal purée d’aubergine au sésame (mezze Libanais)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


error: Content is protected !!